Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers.


Titre : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
Auteur : Benjamin Alire Saenz
Date de publication : Juin 2015

Résumé : 

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers
Mon avis :
J’ai franchement eu du mal au début, j’arrivais pas a m’identifier a qui que ce soit, et se plonger en 1987 n’est pas une mince affaire ^^ Mais au bout de quelques pages j’ai été happée par cette histoire , impossible de me faire lâcher le livre.
On y retrouve donc Aristote , 15 ans, qui est -de mon avis- introverti mais pas non plus totalement asocial et en face nous avons Dante, du même age, qui lui voit la vie d’un autre œil et qui ne cache en rien ce qu’il est et ce qu’il ressent. Malgré tout, ces deux la vont nouer une très forte amitié. C’est la ou c’est intéressant , on cherche toujours des amis qui nous ressemblent a la limite du clone, eux au contraire ils sont amis en se complétant.
On y voit aussi les tracas d’Ari, sa relation plus que difficile avec son père, sa mère qu’il aime par dessus tout, mais surtout sa crainte de suivre les pas de son frère dont il ne sait rien.
Sa relation avec Dante lui feras prendre conscience de beaucoup de choses et c’est la ou c’est intéressant de conseiller cet ouvrage car je pense qu’il peut aider, ne serait ce qu’un peu, des jeunes gens (ou moins jeunes pourquoi pas) mal dans leur peau. Je n’ai pas lu 38000 livres dans ma vie mais j’ai rarement (voir jamais) lu sur le sujet de fond si je puis dire, et c’est agréable d’être le temps d’un livre, dans la tête de ce jeune homme et de découvrir avec lui des émotions qu’il ne connaissait pas 🙂
Au final je recommande vivement Aristote & Dante, ne vous arrêtez pas si le début vous parait long!
Mention spéciale a Dante, je l’adore! J’aime bien aussi Aristote mais son pessimisme mêlé a un petit coté macho ne m’as pas franchement plus 🙂
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s